repensonslepresent

Static n°12 de Daniel Crooks

In Segments on 24/02/2011 at 19:54
Daniel Crooks, Static No.12 (seek stillness in movement), 2009-10 (video still), HD video (RED transferred to Blu-ray), dimensions variable. Courtesy the artist and Anna Schwartz Gallery Copyright © Daniel Crooks 2009

Voici une œuvre surprenante vue à la 17ème Biennale de Sydney qui m’a beaucoup captivée. Il s’agit de la vidéo Static n°12 de Daniel Crooks.

Avant d’en parler resituons le décor…Direction le MCA, musée d’art contemporain de Sydney, en face du fameux opéra, de l’autre coté de la rive. Là nous attend la navette spéciale Biennale qui nous conduira sur l’île de Cokatoo. Après une quinzaine de minutes de navigation avec entre autre,  un groupe d’ados et leur animateur surexcité, une femme avec un imposant manteau de fourrure, deux hipsters dont l’un avait un appareil à photo rétro rose fluo, et des touristes et encore des touristes…

L’île de Cokatoo est une ancienne prison qui pourrait être une installation artistique en soi. Le climat y est très spécial. Du ciment, du métal rouillé, des grottes et la mer autour. Les installations sont cachées dans des tunnels, des anciens dortoirs, des hangars et dans tous les espaces qui peuvent (ou non) recevoir.

La vidéo Static n°12 est elle dans une petite salle sombre.  Dès que l’on y rentre on est directement happé dans une autre dimension spatiale et temporelle. Des mouvements au ralenti y sont décomposés tout en étant toujours unis et continus, et cela en même temps que l’image s’étire. On voit alors des parties du corps qui s’absorbent et d’autres formes qui disparaissent. On a l’impression de découvrir une autre dimension de l’instant présent tant il y a d’éléments captés, recrées et réinterprétés pour un même geste infime…

Daniel Crooks est un artiste de Nouvelle-Zélande qui travaille essentiellement sur la perception que nous avons de l’espace et du temps, et sur la déconstruction de celle-ci.  Il développe et offre ainsi une vision originale de l’espace, du temps et de la relation espace-temps.

Pour en savoir plus sur lui, c’est ici ou .

D’autres installations qui m’ont plu aussi : The feast of Trimalchio de AES+ F, Inopportune : Stage one de Cia Guo-Quiang, Kasbah de Kader Attia,  Summit de Shen Shaomin, ou encore la vidéo Ping Pong de Adel Abidin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :