repensonslepresent

Archive for décembre 2011|Monthly archive page

Des frontières invisibles

In Contributions on 19/12/2011 at 21:00

Rien ne présageait cette rencontre. Certes l’évènement, « Les portes ouvertes des ateliers d’artistes d’Anvers aux Abbesses »,  est en lui-même une invitation à l’Autre, une invitation qui pas à pas nous conduit dans des espaces où l’imaginaire se  réalise, et où la création s’actualise. Mais j’étais avant tout partie pour agiter quelques un de mes sens…

Ainsi, une carte à la main, j’arpentais ces étroites rues parisiennes, et j’affrontais le froid prétentieux de l’automne. Heureusement ma curiosité et mon désir d’émerveillement me réchauffaient, et me transportaient d’un atelier à l’autre, d’un monde à l’autre. Cette escapade dans les cavernes intimes parsemées entre Anvers et les Abbesses,  prit une autre tournure quand j’entrai dans l’atelier d’Isabelle Dubosc.

"Schwitters / Picasso" - © Isabelle Dubosc / http://www.isabelle-dubosc.com

Cette rencontre hasardeuse qui se trouve être des retrouvailles bien agréables, nous amène à discuter du présent. Sous le regard des toiles intrigantes de cette artiste et docteur en psychanalyse, la discussion s’envole. Il me faut alors absolument capturer et partager ces mots qui s’éparpillent ! Nous parlons de la perception du présent, de la relation entre présent et réalité,  de la nouveauté, du temps de la création, de la déformation de la réalité et du présent chez le malade mental, de la confusion entre l’imaginaire et le réel…

C’est selon le bon vouloir de ma caméra que j’ai réussi à capter quelques moments de cet entretien informel, qui a d’ailleurs occasionné une deuxième rencontre quelques jours plus tard, afin d’approfondir un peu plus certains points.

Voici un aperçu* de l’espace-temps énigmatique de cette femme :

Le meilleur moyen de découvrir le travail, les motivations, et l’univers d’Isabelle Dubosc est d’aller voir son atelier, avenue Trudaine dans le 9ème. Et pour les plus curieux désireux de connaitre l’autre  facette de cette artiste, il est possible de lire sa thèse sur Le « magico–religieux » et la psychose.

Les questions sur les limites, les frontières, et le moment du  passage d’un coté à l’autre,  semblent être au cœur de son travail artistique et universitaire.

Licence Creative Commons
*Rencontre avec Isabelle Dubosc de Céline Ruffin-Bayardin est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 non transposé.
Basé(e) sur une oeuvre à www.youtube.com.